Foto
17Jan

Réseau Alumni – Interview de Clément Sanial, co-responsable

En quelle année êtes-vous arrivé à l’ECL ? Quel diplôme avez-vous effectué ?

J’ai été diplômé en 2016 donc je suis arrivé en 2014, j’ai fait un MBA en marketing et j’ai aussi passé le diplôme de la Fédé en management et stratégie d’entreprise.

Depuis l’obtention de vôtre diplôme, qu’êtes vous devenu ?

J’avais  fait toutes mes études en alternance du bachelor au master, donc 3 années d’alternance, c’est quelque chose qui je pense doit être mis en avant pour les étudiants. Je suis sorti en tant que technico-commercial dans le domaine de l’informatique pour le monde du bâtiment et des travaux publics. J’y suis resté 6 mois car c’est une expérience qui ne m’a pas forcément convenue, qui ne me plaisait pas ; et donc depuis deux ans je travaille dans un cabinet de recrutement en tant que consultant et je suis spécialisé sur les métiers du bâtiment et des travaux publics. C’est un métier qui associe à la fois commerce, recrutement, un peu d’étude de profils sur des compte rendus de tests à la fois managériaux et de personnalité. C’est assez complet comme poste.

Au sein du réseau alumni, avez-vous des exemples de réussite professionnelle ?

Oui, absolument, après cela dépend ce qu’on appelle réussite, mais c’est plutôt en fonction des projets de chacun, par exemple au sein de ma promotion il y avait une fille dont le projet était de partir à l’étranger notamment en Espagne et elle a été approchée par un cabinet de recrutement international, qui avait une branche en Espagne, où elle travaille depuis. Moi je pense aussi avoir réussi ma carrière jusqu’à présent parce qu’aujourd’hui j’occupe un poste qui est normalement réservé à des gens plus expérimentés. J’ai aussi un ami de l’école qui occupe le même type de poste que moi, depuis un peu moins longtemps certes. Il y a donc quelques belles réussites à l’école, il y en a surement d’autres mais je n’ai pas forcément gardé contact avec tout le monde.

Quelles difficultés rencontrez-vous dans la gestion du réseau alumni ?

C’est surtout le manque de contacts, d’adresses mail, téléphone etc., d’une base de données en quelque sorte, c’est aussi le manque d’outils. On avait notamment comme idée de créer un site associé à celui de l’ECL qui serait une sorte d’intranet pour se localiser, savoir dans quel secteur d’activité les gens travaillent. Parce que le réseau alumni va avoir plusieurs intérêts, favoriser le recrutement de stagiaires / alternants de l’école, faire du business entre nous, ça peut être aussi l’occasion d’avoir des contacts à l’étranger. J’ai par exemple une amie qui vit au Canada, je peux la contacter, lui demander quelques conseils professionnels ou personnels, tout le monde peut être gagnant en fait. 

On vient par exemple de créer un réseau alumni sur LinkedIn mais le problème c’est que je ne sais pas qui ajouter, on a le nom le prénom des diplômés mais il est difficile de retrouver ces personnes sur LinkedIn, notamment les étudiants africains qui ont souvent plusieurs prénoms. Je pense que tous les étudiants doivent sortir de l’école avec un profil LinkedIn, c’est un peu ma vision de recruteur, mais on devrait avoir un tableur excel avec nom, prénom, téléphone, mail  et adresse du profil LinkedIn pour ne pas se compliquer la tâche après. Cela permettrait à l’école d’avoir un vrai suivi de ses étudiants, aussi mettre en avant les réussites, car à chaque changement de poste on a une notification, cela permet de voir par exemple qui devient directeur marketing de telle entreprise etc. Concrètement ça permettrait d’élargir le champ des possibles.

Organisez-vous des événements, des afterwork par exemple avec des alumni ?

Jusqu’à présent non car on manque de contacts comme je l’ai dit, après c’est quelque chose qu’on aimerait faire bien sûr, mais sinon sur le plan personnel on organise assez régulièrement des rencontres avec des connaissances mais ce n’est pas dans le cadre du réseau alumni. En fait je pense que pour créer ça, il faut qu’on soit accompagné par l’école, au moins pour les premières rencontres, quitte à le faire directement dans l’école ou à proximité. Une fois la première étape de faite, le réseau va démultiplier les ramifications. Aujourd’hui nous sommes deux à la source, Vivien et moi. Cette année par exemple on va avoir un contact de référence, qu’on a rencontré, avec qui on a travaillé et qui est très motivé pour animer le réseau avec nous. Ça sera un peu notre point de repère, il va essayer de communiquer au maximum avec les gens de sa promotion, qui eux-mêmes en parleront aux autres etc. Ça nous permettra déjà d’avoir une base de travail et petit à petit le réseau va s’étoffer et monter crescendo.

Avez-vous d’autres idées pour le réseau alumni ? Des nouveautés à intégrer ?

On a commencé à en parler à un ami de M. Diaz qu’on avait rencontré à l’école et au gala de cette année. C’est quelqu’un qui a déjà recruté des étudiants  de l’école en alternance chez lui, il a plusieurs salons de massage dans Lyon et il se porte volontaire pour nous accompagner. Il peut aussi nous créer quelques outils car c’est quelqu’un qui a des connaissances sur la création d’applications etc.. Je trouve que c’est intéressant, il faut s’inspirer de ce qui est fait par les autres écoles car on ne va pas réinventer le réseau alumni. Mais on peut prendre l’exemple de l’IDRAC, de l’EDEC, sur LinkedIn ils ont une page interne dont seuls les étudiants de l’école ont accès, il faudrait donc se rapprocher de LinkedIn afin de créer ce genre d’espace privé pour tous les alumni de l’école.

Autre chose importante, initiée il y a deux ans, c’est participer au jury des mémoires et business plan. C’est quelque chose qui nous tient à cœur et nous permet de rencontrer les alumni avant qu’ils soient diplômés. On pourrait aussi faire une conférence annuelle peu avant la fin des études, au mois d’avril par exemple, sur qu’est-ce que l’on fait une fois sorti de l’école et surtout présenter le réseau.

J’ai aussi un projet personnel d’accompagnement des étudiants dans la création et la gestion de leur contenu de réseau sociaux professionnels, LinkedIn essentiellement, et pourquoi pas agir en tant qu’intervenant directement à l’école. C’est très important pour les étudiants car aujourd’hui LinkedIn est une vraie source d’emploi, toutes les directions de ressources humaines travaillent avec cet outil et recrutent directement grâce à ça. Plus le profil est rempli et plus il va ressortir dans les recherches, cela permettra donc aux étudiants de mettre toutes les chances de leur côté pour trouver un emploi.

 Les responsables du réseau alumni :

LinkedIn de Clément Sanial

LinkedIn de Vivien Mourey

Que vous soyez diplômé ou sur le point de l’être, n’hésitez pas à les ajouter à votre réseau LinkedIn !

ACTUALITÉS  ACCUEIL